Quelqu’un qui a confiance en son chien

Le temps des Fêtes arrive à grands pas et Noël est souvent synonyme de beaux souvenirs. À ce sujet, un journaliste a réalisé une entrevue avec le Père Noël, le 26 décembre. Voici le résumé de leurs échanges.

Le journaliste : Alors Père Noël, est-ce que c’était un « JOYEUX Noël » ?

Réponse du Père Noël : Tu parles! De la suie dans les cheminées pas ramonées, les chaussettes qui puent au pied du sapin, les chiens qui courent après le traîneau, un chasseur qui me tire dessus… Et puis conduire toute la nuit dans la neige! J’ai failli faire un face-à-face avec un Boeing 747 ! En plus de ça, j’ai dû payer les lutins en heures supplémentaires parce que c’est un Férié.

Et je ne parle pas de Maman Noël qui était furieuse parce que je rentrais tard avec une tenue dégueulasse.

Et puis je me suis rendu malade en mangeant tous ces biscuits laissés par les enfants. En plus, avec mon allergie aux aiguilles de pin, je me suis gratté toute la soirée. Et comme si c’était pas assez, j’ai reçu une contravention parce que j’étais en train de texter en volant. Et finalement, je suis resté pris dans la neige avec mon traîneau. Alors, pour le Joyeux Noël, on repassera !

  • Pour finir, voici quelques réflexions sur le temps des Fêtes.
  • Pourquoi Noël arrive-t-il toujours quand les magasins sont bondés ?
  • Le bonheur, c’est d’avoir une bonne santé et une mauvaise mémoire !
  • On était tellement pauvre qu’on faisait cuire les saucisses debout pour économiser le beurre!
  • Noël c’est vraiment un moment magique. D’un tour il fait disparaître toutes tes économies. Et le pire, c’est qu’il nous refait le coup tous les ans.

Sur ce, l’Association des anciennes et anciens de l’ITA, vous souhaite de Joyeuses Fêtes !