Ayant grandi sur la ferme familiale, Raphaëlle Mailhot a démontré son intérêt pour le secteur agricole dès son adolescence, en participant aux activités de la ferme. En septembre 2006, elle s’inscrit à l’Institut de Technologie agroalimentaire de Saint-Hyacinthe pour obtenir en 2009, son diplôme en gestion et exploitation d’entreprise agricole – spécialisation en productions végétales. Son oncle Jacques Mailhot a été diplômé en 1971 de l’ITA en horticulture maraîchère et fruitière.

Sitôt diplômée, elle entre au service de l’entreprise familiale, Les Productions Maraîchères Mailhot, que son père Marcel a acquis en 1984, pour se spécialiser dans la culture, le conditionnement et le parage de crucifères (brocoli, du chou-fleur, du chou romanesco, des haricots extra-fins et des oignons) destinés au marché de la surgélation.

Depuis 2014, Raphaëlle est en processus de relève avec son conjoint Julien Gauthier. Ce dernier provient de La Ferme Belvache Ste-Anne-des-Plaines, entreprise laitière et de grandes cultures biologiques. Raphaëlle et Julien ont déteint sur la Ferme Belvache puisqu’on y cultive maintenant des cultures maraîchères bio, dont la carotte Croc-Bio.

Les Productions Maraîchères Mailhot est un des fournisseurs importants de Bonduelle Amérique du Nord. Raphaëlle s’occupe des ressources humaines et Julien est directeur-général.

L’entreprise comprend 492 hectares en cultures conventionnelles et biologiques et emploie plus de 90 travailleurs agricoles.

L’entreprise produit en partenariat avec des producteurs du coin, plus 250 hectares bio et conventionnel de brocolis et choux-fleurs. L’entreprise apporte son expertise et ses ressources tout en partageant les frais associés à la main d’œuvre et à la machinerie spécialisée. Un mode de production plutôt innovateur!

En septembre 2016, un incendie a détruit le poste de conditionnement 3 jours avant le début de la récolte des choux-fleurs. Tout un travail a été abattu pour sauver la récolte et le conditionnement des légumes. Un nouveau poste de conditionnement a été inauguré en 2017.

Raphaëlle est devant tout un défi de continuer l’entreprise familiale, étant aujourd’hui maman de 3 enfants. Les connaissances acquises lors de son passage à l’ITA sauront surement l’aider à perpétuer le caractère innovateur de la Famille Mailhot, dans l’agroalimentaire québécois.

Bernard Arpin, d.t.a. (hydraulique 1972)