C’était officiellement la fin de la session le 15 mai dernier pour tous les étudiants de l’ITA.
 
Mais la COVID-19 a évidemment chamboulé la vie étudiante. Le gouvernement a ordonné la fermeture des écoles, des cegeps et des universités le 13 mars dernier. Les étudiants n’avaient plus accès à l’établissement et ils n’ont pu récupérer leurs effets personnels que 10 semaines plus tard, sous haute surveillance. Quant au bal de finissants, à l’ITA comme ailleurs, le tout est remis …
 
L’ITA, une affaire de famille
                                  

Courtoisie de Nicolas Mesly, Coopérateur

 Un de ces étudiants finissants, Jean-Philippe Guillet (GEEA 2020 ITA St-Hyacinthe), va se rappeler longtemps de cette fin de session. Trois jours seulement après la fermeture des établissements scolaires, Jean-Philippe fêtait ses 20 ans. Mais il était déjà en mode travail pour aider ses deux parents, copropriétaires de la ferme Patrick Guillet inc..
 
Il faut dire que l’agroalimentaire et l’ITA, c’est une affaire de famille. Sa mère Chantal Boyer est elle-même une finissante de l’ITA (Zootechnologie -1997) et est issue de « la Famille agricole de l’année 2019 ». Et son père Patrick, est lui aussi un technologue de l’ITA (GEEA – 1994).  Quant à Philippe, il envisage de poursuivre ses études en agroéconomie à l’Université Laval.
 
Si vous voulez en savoir plus, la revue Coopérateur publie un article sur le parcours de Jean-Philippe.