André Mousseau (H.O. 1973) et Pierrette Martel (H.O. 1975), une passion commune et un engagement communautaire constant.

En 1976, Pierrette Martel débute une première serre de production avec l’idée de produire des cactus pour le marché québécois, Le Cactus Fleuri est né. André Mousseau se joint à Pierrette en 1978.

Aujourd’hui l’entreprise spécialisée dans la culture des succulentes produit plus de 700 variétés différentes de cactus, plantes grasses et tropicales. Plus de 300,000 unités sont produites par année sous 12 serres couvrant 4,000 mètres carrés de superficie, à Sainte-Marie-Madeleine, près de Saint-Hyacinthe.

Une devise « Les humains au cœur de nos préoccupations » les anime. Ils collaborent par de multiples actions avec des centres de formation. Année après année, Le Cactus Fleuri accueille trois stagiaires. Ainsi, plus d’une centaine de stagiaires ont pu profiter d’apprentissages pratiques et de l’expérience des propriétaires. L’entreprise s’est aussi donnée pour mission de prendre sous son aile une clientèle spéciale. Des personnes handicapées ou en difficulté bénéficient d’une expérience de travail dans un environnement agréable. Ensemble, patrons et employés tissent des liens enrichissants.

André a toujours cru dans l’avenir de la serriculture au Québec. Il est président des Producteurs en serre du Québec, depuis 40 ans. Il a mené plusieurs combats pour la défense et le développement des intérêts économiques, sociaux et moraux de ses membres. Il est aussi président de l’UPA, secteur Vallée Maskoutaine depuis 7 ans pour défendre les producteurs agricoles de sa région.

Leurs 3 enfants contribuent à leur façon au développement du Cactus fleuri. Jeunes, ils ont tous participé au travail de la serre familiale. Éveline, agronome, est conseillère en agroenvironnement au Groupe ProConseil, dans la Vallée du Richelieu. Guillaume, formé en marketing, est aujourd’hui responsable au Journal Mobile de Saint-Hyacinthe. Il a été l’instigateur du jardin extérieur aux serres, qui représente un attrait important pour les visiteurs. Il est aussi un conseiller précieux pour tout ce qui touche la publicité et les médias sociaux. Julien, ingénieur, supporte l’entreprise dans tous ses projets en énergie et en agroenvironnement, secteur important pour les coûts et la planète.

Le coût d’énergie dans les serres a toujours été un sujet brûlant d’actualité pour André. Il croit par-dessus tout à l’innovation dans le domaine de l’électricité. Le Québec est un pays riche en cette énergie, et elle doit être développée pour l’utiliser pleinement dans le secteur serricole. Cactus fleuri récupère l’eau de pluie, diminue son empreinte écologique en maximisant l’utilisation de l’électricité, et une première en serriculture, et ce avec l’aide d’Énergir, utilise l’effet de serre réel pour diminuer ses dépenses en énergie et sa contribution aux gaz à effet de serre.

Après toutes ces années, Pierrette et André peuvent être fiers de leur parcours depuis l’ITA de Saint-Hyacinthe. Une œuvre unique et un cheminement communautaire remarquable.

Par Bernard Arpin d.t.a. 1972.